dimanche 26 juin 2016

17 décembre 1950...



Maman avait finalement acheté sa voiture, c’était celle de son oncle, une super deux chevaux, grise, nickel chrome, c’est qu’il était maniaque le tonton !
Elle n’était pas peu fière, que de chemin parcouru, depuis que Monsieur mon père nous avait quitté.
Pour nous faire plaisir, sa première grande sortie, ce fût de nous emmener au Mont Saint Michel...c’est vrai qu’à l’époque il y avait beaucoup moins de voitures sur les routes ! D’où nous étions, il fallait bien deux heures trente pour y arriver !
Nous voilà donc partie, ma grande sœur à l’avant et les trois gamines derrière. C’était jour de fête, car en plus on verrait la mer...les seules voiture où nous étions monté était celle de nos oncles, une fois ou deux, peut-être, et là c’était celle de maman, j’avais des étoiles plein les yeux, sur la route de vire pleine de virages, la 2Cv nous faisait jouer à la balançoire, on riait comme des petites folles...
Il faut savoir qu’à la fin des années 50, le Mont Saint Michel était entouré d’eau et qu’il fallait connaitre l’heure des marées pour l’atteindre...sauf que...c’est quand nous sommes arrivée presque à l’entrée que la 2 cv est tombée en panne ! Misère, ma mère et ma sœur en robe de sortie, qui n’y connaissait rien à la mécanique...je vous avouerais que j’avais un peu la trouille...et si on était bloqué et que la mer qui allait monter allait nous noyer !
Et comment on allait rentrer ? Alors, maman, avec son plus joli sourire sans doute, trouva de l’aide auprès d’un monsieur...qui nous dépanna...
Je ne vous dis pas comment la journée qui s’annonçait si belle nous avait coupé toute envie d’aller visiter le Mont, sans compter que la marée allait arriver et qu’on avait plus le temps ! Juste celui de repartir dans l’autre sens...quelle équipée...nous ne sommes plus jamais partie aussi loin...et je n’ai revu le Mont que des années plus tard...
Ceci dit, maman garda très longtemps sa voiture, car c’était une super occase.
Vous pouvez partager et laisser un commentaire...si ça vous dit..

6 commentaires:

  1. Çà marche ! :)
    J'ai des lys oranges qui ont fleuri depuis mon dernier article, mais il faut dire qu'il fait bien chaud, pas comme au bord de l'océan...
    Bonne soirée :)

    RépondreSupprimer
  2. Pas visité le Mont St Michel, mais au moins une journée bien ancré, dans tes souvenirs. Je me souviens des balancements de la 2CV qui fut aussi la première voiture de ma soeur aînée. Nous partions en balade avec l'impression de chavirer à chaque tournant, sans oublier que les jours de fort Mistral nous pensions que nous allions nous envoler !!
    Te voilà déménagée dans une autre maison pour accueillir cette petite fille de l'hiver… que nous allons suivre durant l'été.
    Bises

    RépondreSupprimer
  3. J'adore lorsque tu racontes ton enfance, continue pour notre plaisir.

    RépondreSupprimer
  4. Bon du coup, je n'avais même pas vu qu'il y avait un nouvel article, je croyais que tu n'avais fait que reprendre les anciens.
    La deux chevaux, mes parents en avaient chacun une, et cela a été ma première voiture. C'était le temps où il n'y avait pas besoin de siège auto.
    Je me souviens de voyage à 6 dedans, dont mon père qui faisait 130kg...
    Bises drômoises

    RépondreSupprimer
  5. Miracle, le miracle du Mont St Michel, yessssssss.
    Ca marche, je peux commenter, mais, tu as vu, sans que j'ai rien demandé, mon ancien pseudo s'affiche. Tant pis, je le laisse. On verra si ça te parle.
    Ah la fameuse 2CV, la voiture préférée de mon mari. Ma sœur en avait une, aussi sa 1ere voiture, elle qui faisait du ménage chez un pharmacien 7j/7. Elle avait aussi bien eu du mérite. Dommage que nous n'avons pas conservé la même connivence qu'à l'époque de notre jeunesse.
    Bravo à ta mère. Ca, c'était de la femme. Ton père a été bien "con" de la quitter. Soit dit en passant.
    Dommage, vraiment dommage pour la panne qui a gâché votre petite sortie. Tu sais qu'il nous ait arrivé aussi la même chose avec mon mari, sur le parking du Mont ? Mais, là, pas de risque d'être coincés par la mariée montante. Mais, je n'en menais pas large non plus, vu comme nous n'étions pas bien riches pour nous faire dépanner. Nous aussi, un charmant monsieur nous avait rechargé la batterie. Il nous avait dit "ne vous arrêtez pas jusqu'à Dinard". Comme on avait balisés aussi.
    Comme je te le disais sur mon blog, j'aime bien blogger. Me demande si je ne vais pas aussi y migrer. Ca fait un moment que ça me titille de déménager. Mais, cette fois-ci je laisserai mes anciens articles sur overblog.
    Ah, sacré Mont St Michel ! Vivement le tour de France que je le regarde à la télé.
    Quand je m'ennuierai, j'essaierai de relire tes anciens articles depuis le début.
    Bises. Voyons voir si mon commentaire s'affiche. Chez Michèle, c'est toujours impossible.

    RépondreSupprimer
  6. Ca marche, je peux poster....Yessssssss. Tant pis pour le ménage, j'en profite.
    Heu, je viens de relire mon com. Mariée au lieu de marée. Ca me fait marrer..
    Au fait, il est 6h30 chez toi. C'est pas l'heure anglaise non plus. Blogger, c'est pas français ? Me demande si une fois, je n'ai pas voulu m'y inscrire (d'où mon pseudo qui s'affiche ici) et, comme ça ne parlait qu'anglais, j'ai laissé tomber.

    RépondreSupprimer

Les trolls seront poubellisés immédiatement